retour vers la page d'accueil calculez votre assurance juridique!
Souscrivez par téléphone en 5mn
Appelez le 0950 220 200

tableau des assurances
pour tout renseignement sur les assurances juridiques, téléphonnez au 0950 220 200



Retour aux questions fréquentes

Le garagiste est-il tenu d'un devoir de conseil ?


Tout à fait, et un client peut mettre en cause le garagiste lorsque celui-ci a conseillé une réparation, certes plus économique, mais techniquement inadaptée. En effet, le garagiste chargé de la réparation doit conseiller son client sur les interventions opportunes et connexes nécessaires au bon fonctionnement du véhicule. Ainsi, dans un arrêt récent du 15 mai 2001, la Cour de Cassation a condamné un garagiste en considérant que celui-ci avait manqué à son obligation de conseil en omettant d'attirer l'attention de son client sur l'intérêt de recourir au remplacement du moteur d'un véhicule de collection plutôt qu'à celui, pour un prix voisin, de sa réfection. Dans un arrêt plus ancien, la Cour de Cassation a reproché au garagiste d'avoir manqué à son devoir de conseil en ne prescrivant pas à son client un changement simultané du moteur et du turbocompresseur en vue d'un meilleur fonctionnement de la voiture, cette absence ayant entraîné la casse du moteur nouvellement installé. Toutefois, la responsabilité du garagiste suppose que l'intervention soit en rapport avec la panne survenue par la suite. Dès lors que le client demande un changement de bougies et des balais d'essuie-glace, il ne serait lui être reproché de ne pas avoir attiré l'attention de son client sur la nécessite d'une vidange dont l'absence a entraîné la casse du moteur.






Recommander juridiqueassurances.com à un ami Contactez-nous Vos suggestions

Copyright© 2003 .COM